Ses principes :

LSC signifie « Legal Services For Commons« . En Français, « Services légaux pour les communs ».

Son nom est en anglais car elle relève potentiellement du droit européen, donc utilisable dans les pays non francophones. Elle est une copie du modèle qui existe depuis 20 ans de la SPI-INC : http://spi-inc.org/et qui permet à des projets comme Debian ou LibreOffice d’avoir un outillage juridique à leur disposition.

La LSC a pour but de rendre le portage de projets possible sans obligatoirement passer par une création de structure, et tout en protégeant au mieux les ressources partagées du projet afin qu’elle puissent le rester sur le long terme.

Sa spécificité est qu’elle peut héberger pour des tiers les éléments bloquants d’un portage sans structure, mais n’a dans ses statuts aucun pouvoir sur la gouvernance de ces ressources. La gouvernance revient à la communauté.

Le type d’éléments que la LSC peut héberger sont :

  • Des noms de domaine
  • Un hébergement serveur ou application web
  • Un dépôt de marque
  • Un contrat (ex: serveur informatique)
  • Un compte numéraire (de l’argent) (en cours de réflexion sur ce sujet)

La LSC s’engage a publier l’intégralité des comptes et activités afin de ne pas créer de zones obscures dans la gestion des projets hébergés.

 

Lancement des LSC

Une toute première LSC a vu le jour, la LSC-L1 (L1 pour Lille numéro 1). Vous pouvez vous aussi démarrer la création d’une LSC (voir la recette pour créer une LSC ici)

LSC – L1 :
Les sites hébérgés par la LSC-L1
Les noms de domaines protégés par la LSC-L1
En savoir plus

Soutenir la LSC-L1

La LSC-L1 doit payer l’hébergement des noms de domaine (autour de 150€/an), les serveurs (30€/mois) et l’infogérence (50€ / mois réalisée par Benjamin Danon), soit 21,35€ par semaine.

Pour couvrir ces frais, vous pouvez faire des dons ici